A sign of the premature reopening of places 

Avec la déferlante de la vague Omicron, les cas de quarantaines se multiplient jusqu’à poser des problèmes d’effectifs dans de nombreux secteurs. Dans l’hôtellerie, notamment, certains établissements n’ont d’autre choix que de fermer leurs portes, faute de personnel.

C’est le cas par exemple dans la station de Grindelwald, dans l’Oberland bernois. Une situation qui inquiète, à une semaine de la descente de ski du Lauberhorn, à Wengen. La course est un enjeu économique important dans la région.

link:

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s